Le projet

Localisation

Avenue de Tervueren, 361/363, Woluwe-Saint-Pierre.

Situation existante

Vue avant du Cottage actuel

Vue arrière du Cottage actuel

Intérieur du Cottage actuel

Intérieur du Cottage actuel

Le bâti

Les bâtiments et constructions qui ont été rajoutés au Cottage en 1983 et en 1991 ne représentent pas d’intérêt patrimonial majeur. Seule l’architecture du Cottage d’origine de 1936 mérite d’être conservée.

Le projet architectural propose de suivre la « Charte de Venise » de 1964, base de tout architecte oeuvrant sur un projet de restauration.
Article 9 – Extrait : « (…), tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. La restauration sera toujours précédée et accompagnée d’une étude archéologique et historique du monument. »

Les espaces verts

Actuellement la végétation est appauvrie, certains arbres sont malades et menacent de tomber.
La couronne des arbres mitoyens est déséquilibrée. Le recensement des arbres remarquables ne correspond pas à la réalité sur le terrain.

Situation projetée

Vue avant du jardin

Vue arrière du jardin

Le bâti

– Préservation du Cottage d’origine et aménagement de celui-ci en 6 appartements
– Préservation de la villa et aménagement de celle-ci en 4 appartements
– Construction de deux ailes de 2 x 10 appartements
– Maintien du sous-sol existant et de ses parkings

Situation actuelle
Fermeture de la perspective vers le théâtre de verdure

Objectif
Ouvrir cette perspective

Résultat
Créer une liaison entre les jardins avant et arrière

Vue depuis jardin projeté

Vue sur le jardin projeté depuis le Cottage

Les espaces verts

– Aucune modification du jardin avant et maintien de la perspective visuelle sur le Cottage d’origine depuis l’avenue de Tervueren.

– Maintien de l’aspect encaissé des jardins intérieurs non visibles depuis l’espace public et les jardins privatifs voisins.

– Préservation du jardin existant afin de l’intégrer dans la scénographie paysagère arrière (théâtre de verdure, lisières hautes, …).

Caractéristiques uniques du projet

  • Intégration dans le paysage urbain de l’avenue de Tervueren avec le maintien de la perspective visuelle connue de tous les bruxellois.
  • Revalorisation d’un patrimoine, profondément modifié, par du logement de qualité
  • Respect de la Charte de Venise : intervention contemporaine sur le patrimoine
  • Conception par une équipe de spécialistes (développeur et architectes)
  • Un projet qui s’intègre dans son environnement : 30 logements sur un terrain de ±1ha

Quelques chiffres

Données chiffrées du projet (361 et 363)

Situation existante Situation projetée
Superficie du foncier 9.155 m² 9.155 m²
Nouvelle surface hors-sol 2.398 m² 4.571 m²
Surface Sous-Sols 2.902 m² 3.163 m²
Surface imperméable 2.669m² 2.885 m²
Taux d’imperméabilisation 0.3 0.3
P/S* 0.26 0.49
Parkings 38 pl + archives 45 pl
Emplacements vélos 0 pl 68 pl
Toitures vertes 0 m² 1.617 m²
Panneaux solaires 0 m² 360 m²
Récupération eau de pluie 0 m³ 30 m³
Un total de 30 nouveaux logements réparti dans 4 bâtiments proposant un P/S de 0.49.
6 appartements dans le 361 (co)
4 appartements dans le 363 (villa)
2 x 10 appartements neufs (nouvelles ailes)
Type de logement : Qté Surface moyenne
Studio 1 61 m²
Appartement 1 chambre 3 93 m²
Appartement 2 chambres 16 130 m²
Appartement 3 chambres 8 151 m²
Appartement 4 chambres 2 246 m²

 


News/revue de presse


Historique du site

1936

Construction du Cottage (361 avenue de Tervueren) sur un terrain de 1 ha acquis par Henriette Jurgens, épouse de Maurice Waucquez.

Architecte : Jean Hendrickx. Affectation : maison privée.

1938

Construction de la villa (363 avenue de Tervueren).

Architecte : J. Henry. Affectation : 1 appartement et plusieurs espaces de bureaux.

1980

Vente des deux bâtiments à l’Etat hellénique.

1983

Installation des bureaux de l’ambassade grecque. Premiers aménagements et modifications sur les bâtiments d’origine dont 3 garages.

1986

Vente des bâtiments à la société Eter Outremer, devenue ETEX

1991

Rajout d’une construction neuve (à l’arrière du Cottage d’origine) et profondes transformations intérieures du Cottage et de la villa en bureaux. Il ne reste plus rien des aménagements et décors intérieurs d’origine : carrelages, moquettes, châssis en PVC. L’isolation et les matériaux ne répondent forcément plus aux normes PEB actuelles.

2017

Premiers accords pour la reprise du site par Codic.

2018

Déménagement d’ETEX.

2019-2020

Présentation du projet aux autorités communales.

Rodrigo de Saavedra y Vinent, Marquis de Villalobar

Le Marquis de Villalobar fut le premier ambassadeur d’Espagne en Belgique. Il était connu et apprécié pour ses nombreuses interventions de soutien à la population bruxelloise lors de la guerre 14-18.

La diplomation espagnole conserve notamment en souvenir du marquis de Villalobar une statue à l’école diplomatique de Madrid et une plaque commémorative à la chancellerie de l’ambassade d’Espagne à Bruxelles.

Buste du Marquis de Villalobar situé avenue de Villalobar à 1150 Bruxelles.


A propos de Codic,
l’artisan promoteur du projet

CODIC exerce son métier de promoteur immobilier avec passion depuis 50 ans.

Chacun de ses projets se caractérise par la création d’espaces agréables à vivre. Les principes fondamentaux de CODIC sont une identité architecturale forte, la qualité de la programmation et des matériaux, l’utilisation des technologies de haut niveau, les aménagements paysagers soignés et l’engagement du développement durable dans tous les projets.

Dans le prolongement naturel de sa philosophie de travail, CODIC choisit aussi d’intégrer des œuvres d’art dans ses projets. CODIC développe son savoir-faire au travers de l’Europe : en Belgique, en France, au Grand-Duché de Luxembourg, en Hongrie et en Espagne.

www.codic.eu

Louise Village (Bruxelles)

Royale-Hamilius (Luxembourg)


Les architectes

Francis Metzger
Ma²

Fondé en 2002, l’atelier d’architecture Ma² se partage entre création moderne et réhabilitation fine de patrimoine remarquable.

En plus de trente ans de pratique professionnelle, Françis Metzger n’a cessé de réparer, restaurer, rénover, réhabiliter ce que le temps et les hommes avaient détérioré ou dénaturé.

Parmi ses missions de restauration portant sur un patrimoine exceptionnel souvent classé, on note: “À partir de rien ou de fragments existants, mon objectif est de (re)constituer un tout cohérent, de (ré)inventer une histoire homogène …”.

Anne-Marie Sauvat
Atelier EOLE

Anne-Marie Sauvat a créé l’Atelier EOLE au sein duquel elle développe son activité dans le cadre de projets contemporains, urbains ou ruraux, environnementaux et sur de nombreux sites classés pour leurs valeurs patrimoniales et/ou environnementales.

Parmi ses missions de restauration, l’Atelier EOLE est intervenu sur le patrimoine exceptionnel et classé, notamment au Musée van Buuren et à la maison Delune à Bruxelles.

 


Contact

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.